AUJOURD'HUI

ACCUEIL

 

PARTIE I: HISTOIRE

A PARTIR DU XVIII EME SIECLE

-Soumission et exclusion

-Politique

-Travail

 

PARTIE II: ET LES GUERRES

L’IMPACT DE LA GUERRE SUR LA FEMME

-La première guerre mondiale

-L’entre deux guerres

-La deuxième guerre mondiale

 

PARTIE III: LEGISLATION

L'EVOLUTION DE LA DEMARCHE LEGISLATIVE VERS LA PARITE

-Chronologie

-L'évolution et la révision des lois

-L'implication de l'Etat, exécution et application des lois

 

PARTIE IV: AUJOURD'HUI

LA PLACE DE LA FEMME AUJOURD'HUI

-Général

-Taux d’activité féminin

-Chômage

-Précarité et CSP des femmes

-Temps partiel

-En ce qui concerne les salaires

-Travail domestique

-Politique

-Privé / Public

 

PARTIE V: CHANGEMENTS

MARCHE VERS LA PARITE??

-Revendication

-Les difficultés du changement

-Ségrégation horizontale et verticale

-Scolarité et Diplome

 

PARTIE VI: PARCE QUE...

LES RAISONS DE CETTE EVOLUTION

-Du coté de la société

-Du coté de la pensée féministe

 

CONCLUSION

 

LIVRE D'OR

 

Commentaires !

 

 

 

 

 

LA PLACE DE LA FEMME AUJOURD'HUI

-Général

 

Les rôles traditionnels des hommes et des femmes se traduisent par des temps différents suivant le modèle patriarcal ; celui-ci a dominé jusque dans les années 1970, puis l’on est passé progressivement au modèle libéral à 2 carrières qui inclut donc la femme dans la sphère marchande et donc l’accès au travail rémunéré, première acquisition d’autonomie.

Le modèle libéral à deux carrières est le modèle moderne de la famille à deux projets de carrière et devient alors dominant. Chaque membre du couple poursuit sa propre trajectoire professionnelle et cherche son épanouissement personnel dans la division économique du travail et y trouve conjointement un niveau de vie plus élevé. C’est un modèle libéral en ce qui résulte d’un choix individuel de chacun des membres du couple auquel la société n’impose plus une division patriarcale des tâches. La femme cumule le travail non rémunéré dans la sphère privée, qu’elle partage en partie avec l’homme et un travail rémunéré dans la sphère professionnelle. Mais la part du temps consacrée par la femme à l’activité ménagère, aux loisirs, aux aïeux diminue au profit des tâches d’information, de choix et d’éducation, toutes activités de plus en plus qualifiées.

La productivité et le coût d’opportunité du temps familial augmentent avec la qualification des femmes.

 

Schéma du modèle libéral à deux carrières. 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le statut de la femme se modifie. L’industrie et la ville lui offre la possibilité de trouver un emploi hors du foyer ; le climat urbain favorise son émancipation avant le mariage et dans le mariage ; elle dispose dans la famille, unité de consommation, une partie du budget, du moins celle consacrée à la consommation courante.

L’émancipation de la femme est donc due à l’urbanisation, aux changements des mentalités et au mode de vie. Par ailleurs, on constate que la grande majorité des travailleurs et travailleuses exercent une profession au sein de laquelle leur propre sexe domine largement.

De plus, le fait que la femme prenne le nom du mari lors du mariage fait remarquer une certaine soumission à l’heure actuelle des femmes face aux hommes ; mais en cas de divorce, elle n’est plus autorisée à s’en servir dans les pays catholiques

 

On constate plusieurs modèles concernant la femme. Le premier est le modèle classique de la femme au foyer, dépendante de son mari, seul actif, et s’occupe du travail domestique et des enfants.

Le deuxième modèle est celui de la femme active, mariée et qui, peut-être, limite sa fécondité pour rester plus aisément sur le marché du travail.

Troisième modèle, pratiqué tant au XIXe siècle qu’aujourd’hui, celui de la femme active, avec ou sans enfants, mais sans conjoint. Ces femmes sont et ont toujours été des millions, réparties tant dans des métiers anciens, agricultrices, commerçantes, que relativement nouveaux, comme secrétaires ou institutrices, ou très récentes comme chirurgiennes, suivant pas à pas le mouvement de l’industrialisation qui recompose sans cesse l’offre de travail.

 

Petit récapitulatif des femmes, comparées aux hommes dans notre société.

 

Femmes (%)

 

Hommes (%)

Population française(1)

51,4

48,6

Population active(2)

45,8

54,2

Taux de chômage(2)

10,8

  7,1

Cadres et professions intellectuelles(2)

34,6

65,4

Chefs d’entreprises de 10 salariés ou plus(2)

15,3

84,7

Dirigeants en rang un ou deux des entreprises de plus de 10 personnes 3

12,2

87,8

(1) Source : INSEE, 1er janvier 2002, France métropolitaine

(2) Source : INSEE, enquête emploi 2001

(3) Source : Fichier DIANE : diagnostic pour l'analyse économique, juillet 2000.

  

Le fait que la femme participe désormais à l’économie et que l’homme n’est plus le seul actif du ménage caractérise le modèle faible de « l'homme pourvoyeur principal des ressources». Celui-ci est fondé sur l'idée que tout adulte en âge de travailler participe directement à la production économique du pays. L'individu accède donc directement en son nom propre, par le biais de son activité professionnelle, à l'ensemble des droits sociaux. Le système fiscal s'adresse aux individus, et non à l'unité familiale. Dans cette version du modèle, la prise en charge des responsabilités familiales et domestiques relève de la collectivité. D'une part, l'Etat assume une large part des équipements d'accueil des enfants en bas âge (crèches, écoles maternelles, etc.) et/ou accorde d'importantes allocations de garde d'enfants aux parents. D'autre part, les entreprises publiques et privées sont encouragées à accorder des facilités aux salarié(e)s souhaitant mener de front une vie familiale et une carrière professionnelle. Bien que les femmes soient encore majoritaires parmi les bénéficiaires de ces mesures dites « de conciliation », elles touchent néanmoins une rémunération (calculée, dans le meilleur des cas, en fonction de leur salaire au moment des maternités) pendant la période de retrait temporaire du marché de l'emploi.

 

       Au fur et à mesure nous découvrirons la place de la femme dans le travail à l'heure actuelle, dans les différents aspects qu'il contient.